Le doublage, cet art de l'interprétation et du mimétisme, fait partie des métiers méconnus de l'audio-visuel. A ce jour, aucune institution officielle (conservatoires, académies, écoles de cinéma) ne dispense de formation dans ce domaine.

Or, depuis une vingtaine d'années, on double en Belgique francophone une partie non négligeable des séries, films, téléfims et dessins animés diffusés sur les chaînes francophones européennes. Pour répondre à cette demande croissante, le nombre de sociétés de doublage a fortement augmenté. Alors qu'il n'y en avait qu'une dans les années 80, il y en a six aujourd'hui, sans compter les succursales ouvertes par de grosses sociétés étrangères, françaises en particulier.

Les raisons de cette évolution? Des coûts de production inférieurs à ceux de nos concurrents étrangers, bien sûr, mais aussi et surtout la qualité du travail de nos comédiens et de nos techniciens.

Malheureusement, le secteur est aujourd'hui victime de son succès. La palette vocale que nous offrent nos comédiens doit être élargie. De plus, l'augmentation du volume et des cadences de travail ne permet plus de former des doubleurs "sur le tas" comme auparavant. Cette école, la première en Belgique, est donc créée pour remédier à cette situation.

Alors, si vous êtes comédien, ou si vous avez des talents dans ce domaine, votre voix peut intéresser notre secteur d'activités et, quel que soit votre âge, celui-ci vous ouvrira peut-être les portes d'une carrière à laquelle vous n'aviez jamais songé.

Au plaisir de vous y rencontrer.

Yves Bradfer